Retrouvez-nous sur

Aides financières et subventions pour la mise en place d’aides techniques à domicile

Qu’est ce qu’une aide technique ? « Est considéré comme aide technique, tout produit, instrument, équipement ou système technique utilisé par une personne handicapée, fabriqué spécialement ou existant sur le marché, destiné à prévenir, compenser, soulager ou neutraliser la déficience, l’incapacité ou le handicap ». Ces aides techniques sont des instruments, appareils, dispositifs ou aménagements. Cela va du fauteuil roulant à la cuillère adaptée, en passant par une barre d’appui dans une salle de bain.

Les aides techniques apportent des solutions dans les domaines suivants :

    •  les déplacements (fauteuil roulant, déambulateur, aménagement de véhicules…) ;
    •  les transferts c’est-à-dire pour passer du lit au fauteuil et inversement (barre,potence, lève personne…) ;
    •  l’habitat (mobilier, sanitaire, cuisine…) ;
    •  la communication (téléphone, informatique, domotique…) ;
    •  l’habillage, l’hygiène ;
    •  les repas, les activités ménagères.

Avant tout achat de matériel ou d’aménagement de votre logement, je vous conseille l’intervention d’un (e) ergothérapeute : “L’ergothérapeute apporte une aide directe aux personnes prises en charge en cherchant à favoriser leur indépendance, leur sécurité et leur confort. L’ergothérapeute intervient sur prescription médicale afin :

  •  d’évaluer le niveau d’autonomie de la personne, son milieu de vie,
  •  d’évaluer sa capacité à se prendre en charge avec ou sans l’aide de ses proches ;
  •  d’identifier les besoins ;
  •  de proposer des solutions appropriées aux besoins et capacité de chacun ;
  •  d’intervenir pour aider à une amélioration de l’indépendance par une rééducation, un apprentissage des activités quotidiennes et par un conseil adapté pour le matériel et l’aménagement de l’environnement.

L’assurance maladie rembourse partiellement certaines aides techniques. Il s’agit notamment des dispositifs médicaux pour traitements et matériels d’aide à la vie, aliments diététiques et articles pour pansements, des orthèses et prothèses externes, des dispositifs médicaux implantables et des véhicules pour handicapés physiques.

Il existe également des financements complémentaires, demandes à faire auprès de ces organismes :

  • MDPH
  • Votre mutuelle
  • Les collectivités locales
  • Les caisses de retraites…

Dans le cadre de son action “habitat et cadre de vie”, la CNAV (Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse) propose des aides financières :

  • Pour la mise en place d’aides techniques : les montants (100, 200 ou 300€) sont destinés à la mise en place de nez de marches, de barres d’appui, de mains courantes,
  • Pour anticiper l’aménagement de votre logement dans un projet de maintien à domicile à long terme : un financement pouvant atteindre 3500€.

En plus de ces financements, vous pouvez prétendre à des subventions qui peuvent être accordées par :

  • l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat), régie par l’Etat,
  • Le Conseil Régional,
  • Le Conseil Départemental,
  • Les caisses de retraite,
  • Votre mutuelle…

Vous pouvez également compléter ces aides (qui ne vous permettront pas de couvrir la totalité de votre facture) en faisant une demande de prêts auprès d’organismes. Il existe différents prêts, qui se différencient des prêts bancaires :

  • Les prêts sociaux : octroyés par la CAF, le département…,
  • Les prêts bonifiés : octroyés par les collectivités territoriales,
  • Le PAH : Prêt à l’amélioration de l’habitat : prêt octroyé pour des travaux d’amélioration, de sécurité, de confort et de salubrité, pour l’adaptation au maintien à domicile des personnes âgées et handicapées