Retrouvez-nous sur

Interview de Sylvie ARNAU, 47 ans, vendeuse à domicile à Pertuis (84)

Sylvie ARNAU, j’habite Pertuis (84), j’ai 47 ans, j’exerce un emploi de
secrétaire à temps complet. Il y a environ deux ans, afin de financer les études
de ma fille, je me suis lancée à la recherche d’une activité complémentaire me
laissant toute latitude dans sa gestion. Je me suis orientée vers la vente à
domicile qui me convient parfaitement. Cela me permet de concilier mon travail,
ma vie privée et ma nouvelle activité sans contrainte.

1.- Depuis combien de temps exercez-vous la vente à domicile ? S’agit-il d’une
activité principale ou d’un complément de revenu ?
J’exerce la vente à domicile depuis un peu plus d’un an. J’ai commencé en tant que
Conseillère de mode pour une marque de prêt-à-porter, puis je suis
devenue Ambassadrice pour la marque de bijoux fantaisie DU REVE AU BIJOU. Le
statut de VDI me permet de cumuler cette activité avec mon travail principal et
ainsi me procurer un complément de revenu proportionnel à mon investissement.

2.- Vous exercez la Vente à Domicile pour 2 marques différentes, pouvez-vous
nous dire de quelle façon vous gérer cette “double” activité ? (est-ce
complémentaire ou les deux activités sont-elles complétement dissociées…)
J’ai souhaité proposer à mes clientes, un plus large choix de produits, à la fois
complémentaires et à un prix très abordable, pour qu’elles puissent soit
accessoiriser leurs tenues avec des bijoux fantaisie créés artisanalement, et
entièrement réalisés à la main, adaptables et personnalisables, soit se faire
plaisir à petit prix.

3.- Sur quels critères avez-vous choisi les 2 sociétés pour lesquelles vous
travaillez ? (la philosophie d’entreprise, l’accompagnement…)
Les deux sociétés pour lesquelles je travaille sont françaises et sont fondés sur
les mêmes bases. Elles sont de petites tailles et mettent en avant les valeurs
humaines, la qualité des produits de fabrication française, le respect, le travail
d’équipe, l’accompagnement et la formation. Ce sont des critères indispensables
qui ont retenus toute mon attention. De plus, en intégrant Du Rêve au Bijou (1er
réseau artisanal en VDI), je participe au développement d’une jeune Société qui
confie depuis 3 ans ses fabrications à des personnes en situation de handicap
dans deux ESAT de la région parisienne.

4.- Comment la Vente à domicile peut-elle répondre aux besoins des jeunes
séniors en matière d’emploi, de complément de revenus mais aussi de lien social ?
La vente à domicile permet de choisir la flexibilité et la liberté totale de son
temps, d’être autonome dans son travail, de concilier vie professionnelle et vie
familiale.
En complément, les revenus peuvent se cumuler aussi bien avec un salaire, qu’avec
des allocations Pôle emploi, retraite…
Cette activité offre l’opportunité à toutes celles qui souhaite exercer une
activité de vente, et sans aucun pré-requis dans ce domaine.
Elle permet de maintenir un lien social tout en étant une source d’épanouissement
et de plaisir, en faisant chaque jour de nouvelles rencontres, en nouant des liens
de confiance et d’amitié, avec des collègues, hôtesses et clientes.

5.- Qu’est-ce que vous apporte cette activité, que ce soit sur le plan financier ou
personnel ? Pensez-vous que la maturité soit un atout pour exercer une activité
de vente à domicile ?
Cette activité m’apporte un complément de revenu qui me permet de me faire
plaisir et faire plaisir à mes proches.
Le fait d’être mon propre patron est très plaisant, je fixe moi-même mes
objectifs, et me dépasse au quotidien pour les atteindre. Pour exercer cette
activité de vente à domicile, les maîtres mots sont la motivation et la
persévérance et pour cela la maturité est un atout.